X
GO
Le Blogue
20

Récit de notre excursion de pêche avec Daniel Robitaille et le gagnant de la campagne d’adhésion 2022

publié le
Récit de notre excursion de pêche avec Daniel Robitaille et le gagnant de la campagne d’adhésion 2022

 

Récit de notre excursion de pêche avec Daniel Robitaille et le gagnant de la campagne d’adhésion 2022

par Stéphan Bourgeois, président

 

C’est en juin dernier qu’avait lieu l’excursion de pêche annuelle avec Daniel Robitaille, pêcheur professionnel et animateur de l’émission de pêche Leurre Juste, et le gagnant du grand prix de la campagne d’adhésion 2022, Marcel Dubé. Pour l’occasion, Marcel était accompagné de son cousin Stanley. Nous tenons à remercier chaleureusement Daniel qui nous offre deux jours de pêche en compagnie d’un gagnant et son invité depuis déjà 6 ans.

Cette année, nous nous sommes rendus à la pourvoirie La Pointe à David - Les Deux Ours. Nous tenons à les remercier de nous avoir accueilli et de nous avoir offert un chalet gratuitement, ainsi qu’un deuxième chalet à moitié prix pour héberger les bénévoles les plus actifs de l’APSQ afin de récompenser leurs efforts tout au cours de l’année. Je voudrais souligner le grand dévouement de Pierre Therrien, notre secrétaire-trésorier, qui a organisé ce voyage de A à Z.

La pourvoirie La Pointe à David - Les Deux Ours est un véritable paradis sur terre. Située sur la pointe d’une presqu’île au milieu du réservoir Baskatong, vous ne pourrez pas trouver de meilleur emplacement. La pourvoirie met à la disposition des occupants de nombreux quais, ce qui est très apprécié si vous possédez votre propre embarcation et ne voulez pas la sortir tous les jours. Les deux chalets que nous occupions comptaient deux chambres à coucher chacun, ainsi qu’un petit salon fermé équipé d’un sofa lit.

Daniel et moi avons pris l’habitude d’arriver une journée à l’avance afin de faire un peu de prospection avant l'arrivée de notre gagnant et de son invité. Le Baskatong étant une nouveauté pour tous, cette prospection était la bienvenue.

Les forts vents nous ont convaincus de ne mettre les bateaux à l’eau que le lendemain et de prendre la soirée relax. 

Journée de prospection

Le lendemain matin, les conditions météo étaient beaucoup plus favorables. Pour la journée de prospection, Daniel et moi avons pêché à bord de son Princecraft Expedition 200. Nous étions accompagnés de Francis Girard, vice-président de l’APSQ, et de son père Pierre Girard. Pierre Therrien était au volant de mon Nanook, accompagné de Richard St-Onge et sa conjointe France.

Profitant des vents plus favorables en matinée, nous nous sommes dirigés immédiatement du côté est du Baskatong, vers le grand réservoir. Daniel installe deux lignes sur les downriggers munis de tricheuses, une ligne avec un Dipsy diver et une autre ligne munie d’un plomb pince afin de faire descendre davantage nos poissons nageurs. 

Après quelques instants à naviguer dans les zones de profondeurs variant de 50 à 70 pieds, l’une des lignes se déclenche sur un downrigger. Pierre est le premier à prendre la ligne, et à son grand plaisir, Daniel puise une belle ouananiche.

Quelques attaques ont par la suite déclenché les downriggers sans que nous réussissions à les ramener au bateau. Le vent s’étant renforcé considérablement, nous décidons de nous diriger du côté ouest de la Pointe à David à l’abri du vent pour tenter notre chance au doré.

Nous décidons alors de pêcher drop shot avec des sangsues vivantes. Le drop-shot avec des sangsues vivantes fut la technique la plus productive. Bien que la plupart des spécimens pêchés étaient sous la limite légale, nous avons quand même réussi à sortir quelques spécimens dans la grandeur permise.

La fin de journée approchant, nous sommes retournés aux chalets afin de souhaiter la bienvenue à notre gagnant Marcel Dubé et son partenaire Stanley. Pierre Girard était responsable du souper pour tout le groupe ce soir-là.

Première journée avec notre gagnant

Pour cette première journée de pêche, les prévisions météos n’étaient pas très réjouissantes, avec un 100% de probabilités d’averses et des forts vents de l’est. Comme nous étions situés à l’ouest du grand réservoir, les vagues étaient au rendez-vous!

Malgré tout, la pluie fut intermittente et légère tout au long de la journée. Comme le vent était légèrement moins fort en matinée, nous débutons la journée où nous avions attrapé des ouananiches en prospection la journée précédente. Nous avons eu quelques déclenchements de downrigger et des prises échappées, mais notre gagnant réussi à en ferrer une belle. Nous avons même attrapé un doré sur l’une des tricheuses d’un downrigger.

 

Le reste de la journée, nous avons pêché le côté ouest de la Pointe à David, nous mettant ainsi à l’abri des vagues poussées par les forts vents de l’est. Plusieurs petits dorés se sont régalés de nos sangsues sans que nous réussissions à les ramener. Marcel et Daniel ont réussi à en attraper quelques-uns pour la plupart en bas de la longueur minimale. En pêchant à la jig horizontal, j’ai pu ramener un beau brochet suite à un bon combat.

Nous terminons la journée par un bon repas que Francis Girard avait apporté: lasagnes et salade César pour tout le monde!

Deuxième journée avec notre gagnant

Encore une fois, et au grand bonheur de tous, nous avons déjoué les pronostics et évité les conditions météo catastrophiques annoncées la veille. La journée fut chaude et humide avec des vents légers. Des conditions propice à la formation de cellules orageuses violentes cependant, selon Environnement Canada. Heureusement, nous avons été épargnés par ces cellules orageuses et l’une d’elle nous a rattrapé en toute fin de soirée après que nous ayons sorti les bateaux.

L’eau étant plus calmes, les poissons l’étaient également. Après quelques heures à utiliser les techniques qui avaient fonctionné la journée précédente, nous décidons d’aller cibler le doré dans un autre secteur du réservoir. Nous avons attrapé plusieurs petits dorés sous la limite de longueur permise. 

Daniel nous propose alors de chasser les poissons en se déplaçant lentement et s'arrête avec la fonction ancre du moteur électrique Garmin lorsque des poissons sont détectés dans les échosondeurs. Cette façon de faire nous a permis de capturer quelques spécimens dans la limite de grandeur permise puisque les plus gros dorés chassaient en solitaire à la recherche de banc de poissons fourrage. J’adore la sonde LiveScope de Garmin qui nous permet de voir nos jigs descendre et d'apercevoir la réaction des poissons à l’approche de ceux-ci.

Daniel devait nous quitter avant le souper afin de se rendre à Chapais le lendemain pour participer au Festival du doré de la Baie James. Pendant que Daniel chargeait ses bagages et ses équipements, je prépare 3 grosses pizzas avec l’aide de Marcel et Stanley. Nous souhaitons au revoir à Daniel Robitaille et profitons tous d’un dernier souper en groupe juste avant que le ciel nous tombe sur la tête. 

Merci Marcel et Stanley pour votre très grande gentillesse et ces moments agréables en votre compagnie!

| Catégories: Textes | Tags: | Nombre de vues: (306) | Retour
0 ( 0 reviews)

Publier un commentaire